• vcorda

Grande ortie - faisons le point !

Mis à jour : mars 6


Qu'est-ce qui est vert, piquant et qu'on trouve à peu près partout depuis le bord des routes jusqu'à nos jardins en passant par les forêts ? Oui, c'est l'ortie.

Bien sûr, elle a la mauvaise réputation d'une mauvaise herbe avec son côté urticant... mais il ne faut pas lui en tenir rigueur car elle offre en échange tellement de propriétés intéressantes et bienfaitrices depuis si longtemps !


On peut la manger en salade ou en soupe, et dans ce cas la cueillette se fait de préférence en septembre (parole d'experts...).

Mais surtout, elle nous soigne !

Je vais parler ici des feuilles de la Grande Ortie (Urtica Dioica). J'ai voulu résumer dans un article leurs principales propriétés pour y voir un peu plus clair sur celle qu'on considérait comme une panacée au moyen-âge.

Un peu de biochimie pour commencer, car c'est toujours utile, je trouve, pour mieux comprendre les plantes.

Les feuilles de cette ortie contiennent des flavonoïdes (anti-oxydants dont le rôle est de protéger les plantes de l'oxydation et des rayons de soleil agressifs), des minéraux et des oligo-éléments (calcium, silice, potassium, magnésium, fer, zinc, bore, sélénium, manganèse, etc.), de la chlorophylle, de la pro-vitamine A et des vitamines B, C, E, K, des protéines (18 acides aminés dont les 8 essentiels) et des acides organiques tels qu'on peut en trouver dans le règne animal (acetylcholine, acide formique, histamine, sérotonine).

Il est important de noter que la composition et la richesse en certains éléments plutôt que d'autres de la plante vont dépendre à la fois de la nature du sol où elle pousse, de son ensoleillement et de la saison.

Sa richesse en minéraux, notamment en calcium, en font un allié de choix du naturopathe dans les cas d'ostéoporose pour renforcer la structure osseuse. Les silicates solubles qu'elle contient en font aussi un bon accompagnement au long cours contre l'arthrose en améliorant la qualité des cartilages et contre la goutte également où, de plus, elle permet d'augmenter l'élimination de l'acide urique (il faut dans ce cas penser à boire beaucoup d'eau peu minéralisée pour protéger les reins !).

De manière plus générale, l'ortie convient à tous les organismes qui sont acidifiés par le stress et donc déminéralisés car le corps puise dans la réserve minérale pour pouvoir éliminer les acides.

Cette plante est aussi très riche en magnésium et vous trouverez sur l'excellent site Althéa Provence que j'adore, une recette de tisane d'ortie à boire chaque jour pour vous recharger en ce minéral essentiel dont nous manquons presque tous aujourd'hui.

L'ortie est aussi riche en fer (végétal et donc bio-disponible) qui est facilement assimilable par l'organisme et a des propriétés hémostatiques (anti-hémorragiques), deux arguments pour constituer un bon accompagnement naturel en cas de règles abondantes et douloureuses (syndrome pré-menstruel).

Parmi ses autres vertus, l'ortie est diurétique et dépurative, elle soutient ainsi l'organisme dans l'élimination des toxines (urée, acide urique, chlore, etc.).

L'ortie est l'amie de notre santé mais choisissez toujours les feuilles de grande ortie bio pour éviter la présence de pesticides et autres produits chimiques !

Mises en garde : l'ortie est contre-indiquée chez les personnes souffrant d'insuffisance rénale, d'hypotension, d'hémochromatose et en cas de prise d'anti-coagulants. Demandez conseil à votre médecin en cas de doute et consultez un phytothérapeute dans le cas de prise prolongée.

#ortie #ostéoporose #flavonoides #minéraux #calcium #santé #stress #arthrose #magnesium #bio

41 vues

Cabinet :

109 rue des Ombraies

92000 Nanterre

06 24 36 53 85

  • Facebook Social Icône
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2020 - Veronique Corda - tous droits réservés

Les informations et conseils présentés sur ce site ne peuvent se substituer au traitement prescrit par votre médecin.